Solanum un Jour ! Solanum Toujours !! Index du Forum Solanum un Jour ! Solanum Toujours !!

 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Acte XXVIII : Rencontre avec la mort

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Solanum un Jour ! Solanum Toujours !! Index du Forum >>> La Genèse >>> Chroniques des Solanum
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Pouskinette
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 11 Jan 2014
Messages: 269
Localisation: Pluton
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 猴 Singe

MessagePosté le: Mer 26 Nov - 15:37 (2014)    Sujet du message: Acte XXVIII : Rencontre avec la mort Répondre en citant

Episode 28 : Rencontre avec la mort

L’endroit était réellement surprenant. Nous avancions dans un large couloir. De chaque côté de celui-ci se trouvaient de grandes salles remplies de monstres. Et bien qu’il n’y ait aucune porte, les monstres restaient à l’intérieur, comme s’ils n’osaient ou ne pouvaient en sortir. Ils se contentaient de nous regarder passer. Certains poussaient des hurlements. Probablement une sorte de défi : « Oserez-vous entrer ! ».

Nous passâmes ainsi devant plusieurs salles, sans y pénétrer. Le couloir tourna ensuite sur notre droite. Dès qu’ils nous aperçurent, trois bêtes foncèrent vers nous, les mêmes que nous avions laissés à l’étage. Aussitôt je décochais une première flèche qui un stoppa un en plein poitrail. La seconde flèche se figea dans la tête du monstre suivant. Le titan posa sa grosse main sur mon bras.

-« Dis donc l’archère, laisses moi au moins le dernier, je me refroidis… »

Je baissais mon arc. J’avais le sentiment que quelque chose se passait entre nous, nous commencions à former une équipe. Ce sentiment me plaisait, même s’il me troublait quelque peu, car ma nature première était de chasser en solitaire. Mais je savais maintenant qu’un grand conflit nous attendait. Si je voulais y prendre part, je me devais de faire cet effort, d’accepter d’accorder ma confiance. La bête arrivait sur nous. Du revers de la main, le titan m’écarta. Ce geste me surprit, mais moins que le suivant. Il planta sa lame gigantesque dans le sol. Il poussa alors un cri énorme tout en écartant les bras, les paumes et le regard tournés vers un ciel invisible. Comme s’il invoquait ses divinités à lui donner la force et le courage de l’exploit qu’il s’imposait. La bête bondit sur lui. Devais-je intervenir ? Il ne l’aurait certainement ni souhaité ni apprécié. Avec une vitesse qui me surprendra toujours, le colosse referma brutalement ses mains sur la tête du monstre, le bloquant net dans son élan ! Ses mains puissantes formaient un étau mortel. La bête le comprit car ses hurlements de rage devinrent des gémissements d’agonie. Le titan serrait de plus en plus fort. Les muscles de ses bras étaient sollicités au maximum et semblaient comme sur le point d’exploser tant ils étaient gonflés par l’effort. Un craquement mit fin à la complainte du monstre. Son crane n’avait pas résisté au traitement de choc du colosse, il venait de céder. Mais comme si cela ne suffisait pas, comme s’il fallait envoyer un message à tous les autres monstres qui observaient, le titan continua, bien la bête fut déjà morte. Plusieurs craquements suivirent, et finalement le crane fut complément écrasé. Un étrange liquide coulait entre les doigts du titan, mélange de sang chaud et de cervelle broyée. Le titan se contenta de s’essuyer sur les poils de l’animal. Il reprit son épée et me regarda. Je le fixais, partagée entre l’admiration et la consternation.

-« Quoi ? » me dit-il

-« Heu…rien…rien… »

-« Quoi ça te dégoute ? Parce que tu crois que si lui m’avait arraché la tête d’un coup de mâchoire ça aurait été moins dégoutant ? »

-« Non … mais pourquoi tout ça… pourquoi ne pas le tuer d’un simple coup d’épée ? »

-« Mais parce que c’est ma nature… toi tu cherches à tuer avec agilité et grâce. Tu recherches le tir parfait. C’est cette quête qui te rend plus forte pour affronter les dangers et les vaincre. Eh bien moi je fonctionne autrement. Pour donner le meilleur de moi-même, il me faut du sang, de la violence. Cela décuple mes forces et mon courage. »

Je comprenais qu’accepter les autres signifiait que je devais accepter leurs différences. Même si cela bouleversait la vision idyllique que j’avais jadis de la vie des guerriers. Enfant je ne percevais que le coté joyeux. Les récits des survivants. Maintenant je découvrais la réalité de la guerre. Une vision bien plus cruelle et sombre.

Comme si ce premier sang le transcendait, le titan entra dans la salle la plus proche. Les monstres ne bougèrent pas. Ces monstres se tenaient debout, mais c’était bien là leur seule ressemblance avec un humain. Leur corps et leur tête étaient tout animal, non sans rappeler un gros bélier. Leurs membres supérieurs se terminaient par une sorte de griffe suffisamment agile pour faire fonction de main. Si bien que la plupart de ces monstres étaient armés. Quelques-uns avaient un arc mais la plupart une grande faux. Le titan s’attaqua au plus proche et le tua sans grande difficulté. Un autre tomba sous mes flèches. Sans nous parler, nous échangeâmes un regard et quittèrent la pièce. Cela ne présentait pas un grand intérêt. Nous reprîmes notre chemin dans le long couloir.

Un autre escalier se présenta. Dans ce nouvel étage, nous découvrîmes de nouveaux monstres. D’apparence identique aux précédents, mais avec des ailes, et beaucoup plus agressifs. Nous en tuèrent quelques-uns. Assez facilement, ce qui nous fit croire que nous pouvions poursuivre plus loin sans crainte. Finalement, après deux autres escaliers, une immense salle se présenta. Les monstres avaient laissés leur place à des morts vivants. Comment les appeler autrement ? Des squelettes en armure. Tel des chevaliers sortis de leur tombeau. Eux aussi étaient plus agressifs. Plus dangereux aussi. Il nous fut plus difficile de traverser cette salle. Comme si nous approchions du but. En apercevant un nouvel escalier, je m’interrogeais. Le dernier squelette avait réussi à m’entailler l’avant-bras d’un coup d’épée. La plaie n’était pas profonde, mais ressemblait à un avertissement.

-« Plus nous descendons et plus les monstres sont forts et dangereux. Peut-être devrions-nous penser à rebrousser chemin... »

Le titan aperçut ma blessure. Lui n’avait rien, mais semblait éprouvé par tous les combats pour arriver jusque-là. L’idée d’abandonner le contrariait.

-« Ecoutes, ce serait dommage d’avoir fait tout ce chemin pour rien… allons voir au moins… nous saurons au moins ce qui nous attends la prochaine fois… »

Il n’avait pas tort. Nous descendîmes donc. Déjà dans l’escalier une chaleur étouffante nous accueillît. Arrivée en bas, elle devint presque insoutenable. Et pour cause. Cette nouvelle pièce était plus petite que la précédente. Au bout de quelques pas, le sol disparaissait dans un lac de lave ! Un étroit pont en pierre permettait de l’enjamber pour atteindre le fond de la pièce. Là on pouvait apercevoir un groupe de squelettes. La chaleur était telle qu’il devenait difficile de respirer.

-« Avançons un peu » dit le titan « on ne voit rien d’ici… »

Le pont était juste assez large pour marcher l’un à côté de l’autre. Mais en cas de combat ce serait une autre histoire. Le titan transpirait abondamment. Des gouttes de sueur commençaient à perler sur mon visage.

-« Toi qui craignait de te refroidir… » murmurais je.

Ma remarque fit rire le titan. Il ne semblait pas plus inquiet que cela. A croire que plus il y avait de danger et plus cela lui plaisait. Mais arrivé à la moitié du pont il cessa net de rire. Derrière le groupe de squelettes, une masse imposante venait de se dessiner. Deux fois plus grande que les guerriers qui se trouvaient devant elle. Inconsciemment nous avions ralenti le pas. Nous étions maintenant au deux tiers du pont. La forme était désormais très nette. Un chevalier en armure d’une taille incroyable.

-« Mais qu’est-ce que c’est que ça ?... » murmurais je…

-« Le Chevalier de la Mort ! »

-« Je le sens pas trop ce coup là … »

Le titan me regarda avec un petit sourire. « Gloire et fortune sont promises et ceux qui rapporteront sa couronne ! ». Et sans prévenir, il se mit à courir en hurlant et en brandissant son épée au-dessus de sa tête.

_________________
C'est parce que la lumière va plus vite que le son que beaucoup de gens paraissent brillants avant d'avoir l'air con !


Revenir en haut
Publicité







MessagePosté le: Mer 26 Nov - 15:37 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Emmelia
Invité


Hors ligne




MessagePosté le: Ven 28 Nov - 21:39 (2014)    Sujet du message: Acte XXVIII : Rencontre avec la mort Répondre en citant

Auuuux armes xD j aime bien les titans...

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:36 (2018)    Sujet du message: Acte XXVIII : Rencontre avec la mort

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Solanum un Jour ! Solanum Toujours !! Index du Forum >>> La Genèse >>> Chroniques des Solanum Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo